Agriculture


L'agriculture représente encore une activité dominante dans le village.
Elevage dans les paturages le long des vallées et en hors-sol, polyculture(orge, ble,colza, maïs, tournesol...) sur le plateau et viticulture sur les côteaux.

Résultats du recensement agricole 2010
Nombre d'exploitations : 14     ( 3 434 dans le département)
Surface Agricole Utile des exploitations : 1 634 hectare    
Cheptels : 959 (en UGB TA = unité de gros bétail, tous aliments)
Nombre UTA(unité de travail annuel) totales : 21    
PBS : 2 609 (en milliers d'euro)
Orientation technico-économique dominante de la commune :     Polyculture et polyélevage


Le recensement agricole 2010
Rapport du recensement pour la région Centre
Chambre d'Agriculture de Loir et Cher

Historique des CUMA

La coopérative de battage de Vauracon

Dans les années suivant la fin des hostilités 1914/1918, les agriculteurs de la Vallée du Boulon étaient nombreux : 25 dans les villages de Vauchalupeau, Vauracon, La Fosse Courtin et la Chalopinière.
Chacun exploitait quelques hectares de terre, un peu de vigne, possédait quelques vaches, 1 cheval, ce qui nécessitait l’entraide dès qu’était nécessaire un attelage de 2 chevaux, par exemple.
Comment rentrer la moisson dans la cour ? C’était le matériel d’un entrepreneur de battage qui passait en septembre, battre les récoles ... mais pas toujours quand / comme l’aurait souhaité les clients !
De là, est née l’idée de s’équiper, ensemble, en coopérative pour acheter du matériel.

Le 27 avril 1926, avec l’aide et les conseils du Génie Rural et du Crédit Agricole, les 25 agriculteurs se réunissent en une Assemblée Générale Constitutive ; et ils prennent la décision de créer cette coopérative qui s’appellera COOPERATIVE DE BATTAGE DE VAURACON.
Il est alors décidé de souscrire un capital social initial, par souscription de parts de 50 francs l’hectare, chaque agriculteur en fonction de sa surface de terre, pour un total de 8 350 Francs.
Avec un prêt du Crédit Agricole, il est acheté un matériel complet : chaudière batteuse et lieur, première campagne en 1926, à la satisfaction de tous.
Ceci jusqu’en 1970, où est prise la décision d’acheter une moissonneuse-batteuse ; la vente du vieux matériel pour 50.000 Francs servira à rembourser en totalité les porteurs de parts.
Le 23 juin 1982, décision est prise de changer la moissonneuse pour une plus performante et souscrire 5.000 Francs de parts portant ainsi leur montant total à 38.500 Francs.

Il ne reste plus aujourd’hui que 6 sociétaires qui utiliseront ce matériel jusqu’en 2004.
Le 8 février 2005, les adhérents de la coopérative de battage de Vauracon envisagent de dissoudre ladite société et pour cela, s’adressent à l’UDCUMA (Union Départementale des Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole) pour donner suite à cette décision et les aider dans cette démarche.
La vente du matériel permet de rembourser la totalité des parts souscrites.
Ce sera la CUMA de Mazangé qui assurera une section moissonnage-battage.
La Coopérative de battage de Vauracon annonçait les prémices de la CUMA.
D'après le Flash Info Juin 2007 - Témoignage de M. Henri Martellière


Réalisé à Mazangé - 2001/2015
Dernière mise à jour le 04/10/2015

Mentions légales :

Informations éditeur :
Le site http://www.mazange.fr est géré par la commission Communication de la commune de Mazangé (41100).
Directeur de la publication : Patrick BRIONNE, maire de Mazangé.
Crédits photographiques :
Les photos présentes sur ce site proviennent des archives de la commission communication.
La reproduction en est autorisée à la condition d’en indiquer la source ainsi les photos doivent êtres créditées comme suit : Commune de Mazangé, Commission Communication.
Hébergeur :
SAS OVH, 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France
Conception,mises à jour et développement du site : :
Commune de Mazangé/Commission communication (e-mail)
Styled with Metro UI CSS