La bataille de Mazangé - 5/6 janvier 1871



Rappelons-nous, le 6 janvier 1871. C'est la bataille de Mazangé.
Le thermomètre accuse 10 degrés de froid, comme ils disaient à cette époque.

L'artillerie Française était établie sur les hauteurs des Bordes et de la Hacherie, point d'angle qui permet de voir ce qui se passe dans la vallée du Loir et du Boulon.
C'est le Colonel Delgarde qui commande. Toute la journée elle arrose la plaine à ses pieds, forçant les Prussiens à battre en retraite.
Vers 4 heures de l'après-midi, un détachement prussien arrive malgré tout à inquiéter nos braves qui doivent céder du terrain.

C'est certainement à ce moment là que le Capitaine Viot fût mortellement blessé à l'abdomen.
Ses derniers mots à ses soldats auraient été "Battez en retraite et pour servir encore la France, hatez-vous de m'abandonner. (source)
Malgré les soins d'un chirurgien prussien, il mourut trois jours plus tard, après avoir souffert atrocement dans la maison de M. Vieulge.

Aujourd'hui encore on peut se recueillir sur le monument, dressé par la famille, qui se trouve un peu en contrebas de la maison de Mme Pecquet.

Après ces âpres combats, les troupes prusiennes occupèrent Mazangé alors que les troupes françaises se replièrent sur Lunay.
Pertes françaises : 600 hommes hors de combat dont 400 prisonniers
Pertes prussiennes : 39 officiers et plus de 400 hommes

Dans le cimetière se trouve un autre monument érigé le 10 aout 1879 à la mémoire de 18 soldats Français morts et ensevelis sur le territoire de la commune.

Vous trouverez un dossier spécial dans le bulletin municipal 2011

Journal dJournal d'un Vendomois. Cinq mois et dix jours d'invasion (1870-1871) , par M. Neilz,... Source: gallica.bnf.fr

Bulletin de la Société archéologique, scientifique et littéraire du VendômoisBulletin de la Société archéologique, scientifique et littéraire du Vendômois 1978, Faits de guerre et anecdotes vécus à Villiers-sur-Loir, par Henri Mésange. Source: gallica.bnf.fr

Recueil de textes sur la bataille
Inventaire des lieux de mémoires
Comprendre le conflit
La guerre en images

Un enfant de Mazangé disparu au combat

(source) De nombreux soldats ont été portés disparus durant la guerre de 1870. Morts et enterrés sans nom comme les 18 soldats enterrés à Mazangé.
Mais parfois, on retrouve certains portés disparus.
Louis Paul Leroi, né à Mazangé le 14 janvier 1845, fils de René Leroi et d'Anne Guellier, soldat au 73e régiment de ligne, a été engagé dans les premiers évènements de la campagne de France.
Il est entré à l'ambulance de la première division du quatrième corps de l'armée du Rhin, le 16 août 1870.
A partir du 16 aout, ni le corps d'armée auquel il appartenait, ni sa famille n'ont plus reçu de ses nouvelles.
Le 23 septembre 1871, soit plus d'un mois après sa disparition, à l'hôpital de Mayence en Allemagne, un nommé Louis Leroi est décédé, natif de Communs département de la Loire, âgé de 30 ans et ayant appartenu en dernier lieu au 73e régiment de ligne.

Etant donné qu'il n'y a aucune commune française répondant au nom de Comins/Communs, le procureur de la République, statue qu'il s'agit d'une erreur imputable à une corruption du mot Commune et que l'âge donné serait également erroné.
Il s'agit donc bien de Louis Paul Leroi, évacué vers un hôpital en Allemagne comme prisonnier de guerre et décédé à cet endroit.
Louis Paul Leroi cesse d'être porté disparu. Un acte de décès a été dressé sur ordre du procureur de la république en octobre 1874.

Consultez le jugement du tribunal de Vendôme paru dans le registre d'Etat-Civil :

Page 1
Pages 2&3
Page 4


Réalisé à Mazangé - 2001/2015
Dernière mise à jour le 03/10/2015

Mentions légales :

Informations éditeur :
Le site http://www.mazange.fr est géré par la commission Communication de la commune de Mazangé (41100).
Directeur de la publication : Patrick BRIONNE, maire de Mazangé.
Crédits photographiques :
Les photos présentes sur ce site proviennent des archives de la commission communication.
La reproduction en est autorisée à la condition d’en indiquer la source ainsi les photos doivent êtres créditées comme suit : Commune de Mazangé, Commission Communication.
Hébergeur :
SAS OVH, 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France
Conception,mises à jour et développement du site : :
Commune de Mazangé/Commission communication (e-mail)
Styled with Metro UI CSS