Le Tramway

Au temps des tramways…

Au début du XIXème siècle, la France était encore un pays essentiellement agricole, le Vendômois en particulier. Cependant, dés la seconde moitié de ce siècle, des efforts considérables sont réalisés à l’amélioration du réseau routier, ne se limitant plus qu’aux principaux axes, les chemins vicinaux sont enfin mis « à l’état d’entretien », ce qui achève le désenclavement des campagnes.

Dans le domaine ferroviaire, le Vendômois n’est certes pas concerné par le premier réseau celui des grandes lignes, l’itinéraire Paris-Orléans-Tours est retenu en 1842 malgré plusieurs projets d’une liaison Paris-Tours par Chartres laissant espérer une halte à Vendôme. C’est en 1857 que la décision d’une construction d’une ligne reliant paris à Tours est décidée passant par Châteaudun et Vendôme, toujours en service de nos jours.

Dés 1888, un premier réseau de tramways à vapeur se met en place dans le Sud et l’Est du département excluant dans un premier temps le Vendômois. Un deuxième réseau verra le jour dans notre région en 1900, reliant Oucques à Vendôme en tramways à vapeur (19 km). Mais au tournant du siècle, les petits trains du Loir et Cher sont en retard dans leur développement total, alors qu’à la même époque, dans certains département, on était déjà parvenu à la phase d’apogée. En effet on n’envisageait guère d’autres solutions que le ferroviaire pour se déplacer plus vite sachant qu’il y a dans le département que 17 automobiles en 1899 et seulement 163 en 1904.

Le troisième et dernier réseau de tramways à vapeur voit le jour en 1906, et concerne plus particulièrement Mazangé par sa liaison Vendôme-Mondoubleau avec une particularité pour notre commune la bifurcation au Gué du loir pour rejoindre Droué en passant par Azé et La Ville aux clercs. Ces lignes allaient permettre la liaison entre Mondoubleau, Droué, et la Sous Préfecture Vendôme.


Ligne Vendôme – Mondoubleau : elle partait de la gare de Vendôme pour gagner la rue des Quatres Huyes, Naveil, puis la halte de Prépatour, traversait le hameau de Villepoupin, la Halte à Villiers sur Loir pour ensuite se diriger vers le Gué du Loir, Mazangé, Fortan, la halte de Larouillère, Epuisay, le Temple, la halte de Guetteloup, Cormenon pour enfin arriver à Mondoubleau.
Ligne Gué du Loir – Droué : elle suivait la vallée du Boulon , avec une halte à la Chalopinière, les villages d’Azé, de Danzé, La Ville aux Clercs , Chauvigny du Perche, La Chapelle Vicomtesse, et Droué.
Le voyage Vendôme – Mondoubleau durait tout de même en moyenne 1h30.
La section Gué du Loir – Droué fut largement déficitaire et jamais rentable. Le trafic sur ces lignes Vendôme – Mondoubleau et Gué du Loir – Droué cessa définitivement le 1er Janvier 1934.

+ d'infos : Historique du tramway sur le bulletin de la Ville-aux-Clercs (p17) Cartes Postales au Gué du Loir et Mazangé

Substitution par un service routier

En 1922 - Création de la S.G.T.D.(Société Général des Transports Départementaux) en Loir et Cher. Elle correspond à la première convention entre la S.G.T.D. et le département de Loir et Cher pour l'exploitation de 6 lignes régulières "automobiles" en complément des réseaux de tramways à vapeur et des tramways électriques de Loir et Cher.
En 1934 - Suite à des difficultés dans la gestion financière des tramways de Loir et Cher, le Département décide d'en confier "l'affermage" à la S.G.T.D. La voie ferrée est remplacée par un service routier.
1990 - Création de la marque commerciale "TRANSPORTS DU LOIR ET CHER" et du logo TLC


Réalisé à Mazangé - 2001/2015
Dernière mise à jour le 04/10/2015

Mentions légales :

Informations éditeur :
Le site http://www.mazange.fr est géré par la commission Communication de la commune de Mazangé (41100).
Directeur de la publication : Patrick BRIONNE, maire de Mazangé.
Crédits photographiques :
Les photos présentes sur ce site proviennent des archives de la commission communication.
La reproduction en est autorisée à la condition d’en indiquer la source ainsi les photos doivent êtres créditées comme suit : Commune de Mazangé, Commission Communication.
Hébergeur :
SAS OVH, 2 rue Kellermann 59100 Roubaix France
Conception,mises à jour et développement du site : :
Commune de Mazangé/Commission communication (e-mail)
Styled with Metro UI CSS